• L'étoile des 5 magies

    Il existe 5 types de magie correspondant aux 5 éléments de Thrükk et aux 5 couleurs de la Déesse : Eau (bleu), Stellaire (rose), Feu (rouge) , Foudre (jaune),  et Vent (vert) .

    Origines de la magie

    "Ainsi en douce agissait l'infâme [...]
    Il fit jaillir un sinistre rayon de magie
    Dont il frappa les êtres peuplant la Planète, [...]
    Alors ses atroces sortilèges se propagèrent
    Et les Hannimos, autrefois si parfaits,
    Touchés dans leur âme, mutèrent
    Ainsi l'infâme les modifia, et ainsi ils furent
    Toujours de nos jours connus comme « Besstiohols »."

    Lire la suite...


  • Le calendrier thrükkien

    L'an 1 marque la victoire de la Déesse Helle sur le Scrableubleu après leur combat de 1000 jours et 1000 nuits. Le calendrier fut inventé à ce moment-là pour célébrer et commémorer cette victoire qui indiquait alors le commencement d'une nouvelle ère de paix pour le monde de Thrükk.
    Une année thrükkienne correspond à une révolution du Soleil autour de Thrükk. Elle se compose de 365 jours, répartis en semaines de 7 jours, en 10 mois de 36 ou 37 jours, et 5 saisons de 2 mois chacune.

     

    Lire la suite...


  • Les écrits anciens relatent, dans les premiers temps du monde de Thrükk, la présence d'un homme nommé Nobol, qui avait la particularité d'être poursuivi par une malchance inimaginable. Les biographes de l'époque affirment que cela serait dû à l'influence de la constellation du Jémal, qui aurait crié des jurons et des malédictions le soir de sa naissance. Nobol, pour compenser cette tare, bénéficiait d'un sens aigu du détail et d'un esprit très astucieux.

    Un beau jour, nous dit-on, il se promenait gentiment au bord d'une falaise, lorsqu'un piano lui tomba malencontreusement dessus. Il s'en sorti vivant mais toutes ses dents étaient cassées.
    Ne pouvant plus se nourrir d'aliments solides, la maman de Nobol eut alors l'idée de réduire pour lui des légumes en bouille et de les diluer avec de l'eau. Il faut cependant savoir qu'à cette période de l'Histoire, les récipients étaient tous aussi plats que le monde de Thrükk, et donc très inadaptés à recevoir un tel breuvage.
    Désireux de se nourrir, Nobol (qui pouvait tout de même parler), indiqua à sa maman d'évider en son centre une écorce de pamplemousse, et créa ainsi un nouvel objet, qu'il appellera plus tard d'après son nom : le bol (qui  sonnait mieux que le "nobol"). L'inventeur perfectionnera par la suite son œuvre afin de la réaliser dans un matériau qui ne rende pas la soupe sucrée, tel le bois ou la porcelaine décorée de petites fleurs.

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique